Fidest – Agenzia giornalistica/press agency

Quotidiano di informazione – Anno 34 n° 316

Exposition: Tommaso Tozzi art

Posted by fidest press agency su martedì, 21 aprile 2009

Nice France 64 boulevard Risso face au MAMAC Galerie Depardieu Vernissage le jeudi 23 avril 2009 exposition jusqu’au 22 mai 2009 Commissaire Enrico Pedrini   Tommaso Tozzi est né à Florence en 1960. En tant que pionnier de l’art numérique (computer art), il s’est intéressé au “net.art” et aux cultures numériques en tant qu’œuvres d’art, dont il est l’initiateur en Italie. Les événements qu’il met en ligne sont caractérisés par une forte valeur sociale, politique et sont de cultures antagonistes. Depuis la seconde moitié des années 70, il réalise des projets musicaux, artistiques et contre-culturels. Dès 1982, il prend part à des expositions collectives et individuelles dans certaines des principales institutions italiennes. Il participe à des “happenings” avec l’artiste et musicien Giuseppe Chiari.  Toujours intéressé par les mouvements “underground” il a réalisé des fanzines, des projets d’autogestion et d’autoproduction et, dès la fin des années 80 il fut l’un des fondateurs de réseaux télématiques indépendants à caractères artistique et social et, en plus, de projets de classement de cultures alternatives. Dans les années 80 il réalise des contributions de computer-graphique pour certaines des plus importantes chaines TV italiennes. Depuis, il a réalisé des productions multimédias, étant successivement régisseur, metteur en scène, programmateur, graphiste. Il a récemment conçu et donné vie au projet “Wikiartpedia”, libre encyclopédie en ligne à propos de l’art et de la culture de réseaux.  Pour Tommaso Tozzi, la production de sens nait du mélange de codes, en ce que l’emploi détourné des codes produit des sens nouveaux et des formes nouvelles de communication. L’utilisation arbitraire et ambigüe des codes est la règle au quotidien et dans l’emploi du langage. Les réseaux ne sont pas un monde virtuel, mais un système organique capable de créer une ambiance virtuelle, un contexte où l’on peut développer une forme de sa propre vie qui ne se trouve pas dans le monde naturel. Si on veut que la communication ne soit pas uniquement une forme d’écriture, mais qu’elle s’exprime en même temps de façon orale, il faudra que l’identité soit possible à interpréter et non pas à décoder. Sa déformation au moment de l’acte informatif et communicatif est le point de départ pour la construction de communautés sociales spontanées, non programmées.  En plus, elle est contigüe au développement de la complexité du réel.

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

 
%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: