Fidest – Agenzia giornalistica/press agency

Quotidiano di informazione – Anno 30 n° 340

Posts Tagged ‘directeur’

Historique de l’Aipri

Posted by fidest press agency su martedì, 23 febbraio 2010

L’AIPRI fut fondée en 1993 par Jean PlGNERO et Maurice Eugène ANDRE. Jean PIGNERO (Fr) fonda précédemment l’APRI en 1964. Ce fut la première association pour la protection contre les rayonnements ionisants en Europe. Il fut le directeur de la revue PRI, « Protection contre les Rayonnements ionisants » de l’association et développa une activité dénonçant les dangers de l’abus des radiographies systématiques obligatoires. Il dynamisa une lutte antinucléaire naissante; développa des activités importantes pendant de longues années, accomplissant un travail énorme d’informations, publiant une mine exceptionnelle de données antinucléaires fondamentales. En 1993 il fonda l’AIPRI, association internationale à but similaire à celui de l’APRI, avec Maurice Eugène ANDRE, (Belgique), spécialiste en protection nucléaire, biologique, chimique et radiologique (NBCR), qui a été cité dans le récent livre « Uranium appauvri, la guerre invisible » (des Editons Robert LAFFONT, année 2001), comme « Monsieur Nucléaire » (p.328 à 335). Le livre cité précise à son sujet, p.329 : « Vers le milieu des années 1970, ses écrits sur les différences entre radioactivité naturelle et radioactivité artificielle l’associent aux grands noms de la contestation antinucléaire la plus scientifique: les chercheurs américains Arthur TAMPLIN et  Donald P. GEESEMAN, auteurs remarqués sur les points chauds, ainsi que John GOFMAN, chercheur au laboratoire de physique de l’université de Berkeley, l’un des co-découvreurs du plutonium. En avril 1976, sa conversion réussie de «l’effet de proximité» en formule mathématique connaît un retentissement intemational qui lui vaut les félicitations du Conseil de l’Europe. Des publications de l’époque y font référence.» Maurice Eugène ANDRE (MEA) rédigea la CHARTE UNIVERSELLE DE SURVIE le 12 avril 1973 (parue au Moniteur Belge du 28 avril 1977, annexe n° 3577, page 1716, TITRE Il). Il fonda l’association antinucléaire SURVIE-BELGIQUE le 11 mai 1974 et présida le Premier Congrès Universel Antinucléaire de Bruxelles en 1975. Ce congrès dura plusieurs jours. Y prirent la parole devant des milliers de personnes, le savant américain John W. GOFMAN, co-découvreur du plutonium 239, le Docteur en médecine Pierre PIZON de Paris, le Professeur en Physique nucléaire Jens SCHEER de Bremen (Allemagne), le militant antinucléaire Jean PIGNERO (Fr), et de nombreux scientifiques étrangers des pays ‘nucléarisés’. Maurice Eugène ANDRE découvrit en 1974, et publia en 1976, la preuve par calculs, des très graves conséquences de l’introduction dans le corps, -même en très petite quantité -, de matières radioactives contenant des atomes désintégrant en mode ALPHA, comme constaté avec les métaux radioactifs pyrophores que sont le plutonium 239 et l’uranium 238, notamment. La démonstration qu’il découvrit en 1974, et publia en 1976, concerne un point «chaud» dans un poumon contaminé par une particule de plutonium 239 d’un micron de diamètre seulement: elle fut appelée «démonstration de l’effet interne de proximité des émetteurs alpha». Ces effets destructeurs internes, ponctuels, dans l’organisme humain, conduisirent le Lobby nucléaire à songer un jour à la fermeture définitive du nucléaire. Sachons que le Lobby nucléaire tente encore, et y réussit depuis des années, à empêcher absolument toute diffusion TV relative à l’existence du danger des effets de proximité sur les populations en cas de pollution radioactive avec des émetteurs ALPHA. MEA, fonda également des composantes politiques antinucléaires qui s’avèrent absolument nécessaires pour stopper le nucléaire en informant aussi les dirigeants des autres partis politiques, de l’extrême danger du nucléaire, qu’ils connaissent encore peu en 2002. C’est pourquoi MEA fonda le Parti Progressiste belge (PPB) le 27 avril 1978 et le Parti des Européens Progressistes (PEP), (fondé le 07 mars 1989). La fondation de l’AIPRI, association internationale, perpétue la lutte antinucléaire internationale tant militante que politique, et honore la mémoire du militant antinucléaire Hartmut GRUENDLER, qui s’immola par le feu en torche vivante protestant contre la production du plutonium 239 ; de Petra KELLY disparue dans des circonstances suspectes avec son compagnon qui était un officier allemand correctement informé sur les dangers du nucléaire; du Professeur en physique nucléaire Jens SCHEER qui conduisit les foules contre les centrales nucléaires en Allemagne et fut de ce fait traîné devant les tribunaux de l’époque. Tous étaient Allemands et ne craignirent PAS de donner leur vie pour la cause antinucléaire. L’AIPRI honore également la mémoire du Docteur en Médecine Pierre PIZON de Paris, écrivain antinucléaire, expert assermenté devant les tribunaux français. Ils furent tous des amis et des militants parmi les plus efficaces, les plus féconds et les plus courageux: Ils luttèrent avec détermination, sans hypocrisie et sans transiger. Ils donnèrent leurs vies afin de défendre les enfants du futur et dénoncer publiquement le danger abominable du nucléaire, et du règne des nucléocrates. A partir de l’an 2002, l’AIPRI a décidé de créer son Comité de Membres Permanents de l’AIPRI avec des personnes luttant vraiment ou ayant lutté efficacement contre le nucléaire. La première personne qui a rejoint le Comité Permanent de l’AIPRI à partir de l’an 2002, est monsieur Michel COTTENCEAU de l’ILE d’YEU en France, militant antinucléaire courageux et compétent. Il est également Vice-Président du Parti des Français Progressistes (PFP). Le président-fondateur de ce nouveau parti français est monsieur Jacques DAUDON de 05700 SERRES, France. Nous accueillons Michel COTTENCEAU au sein de l’AIPRI avec joie en qualité de Membre du Comité Permanent.     En 2005 Paolo SCAMPA a été nommé Vice-président de l’AIPRI  (Association Internationale pour la Protection contre les Rayons Ionisants). (Paolo SCAMPA, Président de l’AIPRI. Juin 2008)

Posted in Estero/world news | Contrassegnato da tag: , , , | Leave a Comment »